Un commentaire

  1. Maurice Gendron

    Tu as le courage de tes convictions, Dominique. La culture de la non-violence doit s’allier à la culture de l’ »échec à la guerre », ce qui veut dire de l’échec à la militarisation, donc à l’industrie et à l’économie des armements de toutes sortes partout dans le monde. Comment faire échec à ce malheureux coeur des économies du monde????
    Seule la possible conscience de la destruction de la planète et de ses ressources, humaines d’abord, me laisse un brin d’espoir.
    Maurice…qui aurait aimé t’entendre en français et les autres panélistes, en traduction!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>