4 commentaires

  1. Pascal Grenier

    Je dois bien admettre que tu as raison Dominique: ces représailles par la violence ne font qu’envenimer les problèmes.

    Peut-être notre premier ministre Trudeau l’a-t-il compris aussi en refusant les frappes aériennes. L’approche par l’entrainement des troupes au sol est peut-être une façon pour une partie du peuple Syrien de s’occuper lui-même de ses problèmes.

    Toutefois, je pense que dans l’approche de Trudeau il y a l’accroissement de l’aide humanitaire qui est souhaitable. Oui il faut donner une aide humanitaire d’urgence mais une aide à construire son pays par la base en prenant appui sur les forces locales, comme le propose l’organisme Développement et Paix, est à encourager avant tout. C’est une approche moins spectaculaire mais à long terme plus efficace.

    Si j’étais toi, je représenterais mes arguments à la presse. Peut-être cette fois tu aurais une meilleure réception. C’est important de faire valoir ce point de vue car beaucoup de gens se sentent impuissants devant le terrorisme.

    Amitiés,

    Pascal

    Répondre
  2. Ronald Albert

    Tout à fait juste. Et il faudrait ajouter que nous devrions arrêter de considérer comme des amis le Qatar et l’Arabie Saoudite qui financent cet islamisme radical, pratiqué à l’intérieur de leurs frontières.

    Répondre
  3. Raoul Lincourt

    Je partage entièrement ton analyse ainsi que tes solutions, espérant que de plus en plus de voix s’élèvent dans ce sens.

    Répondre
  4. Maryse

    D’accord avec toi Dominique. Il me semble que c’est le gros bon sens. Le discours du Président Obama hier (6 décembre) est tout à fait désolant quand il dit « We will destroy ISIL and any other organization that tries to harm us ». Un article de JÜrgen Todenhöfer paru dans le Guardian du 27 novembre dernier va dans le sens contraire: « Is it really so hard to see that the attempt to defeat terrorism with wars has failed? That we have to rethink the war on terror? That we have to finally start treating the Muslim world as true partners, and not as a cheap petrol station we can raid when we feel like it? Bombing civilians will recruit new terrorists. Again and again. »

    http://www.theguardian.com/commentisfree/2015/nov/27/bomb-isis-west-learned-nothign-from-war-terror-defeat-muslim-world-equal-partner

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>